Ce site utilise des cookies. Ok

Que faire si votre enfant refuse de retourner à l’école ?

Que faire si votre enfant refuse de retourner à l’école ?
que faire si votre enfant refuse de retourner à l’école

Que faire si votre enfant refuse de retourner à l’école ?

Êtes-vous dans une situation où votre enfant à des crises et cela juste à la mention du mot « école » ? Est-ce que votre enfant se retrouve avec une maladie mystérieuse juste avant de devoir aller à l’école ? Craignez-vous le début de la nouvelle année ? Si cela s’applique à votre situation alors vous avez un enfant qui pourrait aller vers la déscolarisation.

Le refus scolaire n’est pas la même chose que l’absentéisme. L’enfant qui fait de l’absentéisme va choisir en pleine volonté d’être désobéissant et de décevoir, il va se préparer le matin de la même manière qu’il partirait pour l’école, mais il ne va jamais atteindre ce but. Les enfants qui vont exprimer de l’anxiété à propos de l’école à travers des maladies, des pleurs, de s’attacher à vous... ont généralement un bon comportement et se plient aux règles. En cas d’absentéisme, un parent ne sera peut-être même pas au courant de l’endroit où est son enfant, mais en cas de refus de l’école, les parents savent exactement où ils sont. Très souvent, un enfant qui va refuser d’aller à l’école a des soucis d’anxiété.

Pourquoi votre enfant refuse-t-il d’aller à l’école ?

Votre enfant pourrait avoir des soucis à l’école avec de la solitude ou du harcèlement, mais il peut tout aussi bien trouver la tâche trop dure. Cela est plus spécialement vrai au début de l’année scolaire quand le travail devient progressivement plus difficile. Obéir aux règles, apprendre de nouvelles choses, faire de nouvelles expériences, tout cela prend beaucoup d’énergie. Si votre enfant a juste eu de longues vacances où il a pu faire son passe-temps favori, alors il va trouver bien évidemment l’école difficile !

En plus de cela, il n’est plus dans ce climat de sécurité d’être à la maison avec ses parents et leurs frères et sœurs et il est soudainement dehors dans le grand monde avec des personnes qui sont nouvelles pour eux. Cela peut être effrayant et faire que votre enfant se sent vulnérable. Il pourrait même se faire du souci par rapport au fait qu’il pourrait vous arriver quelque chose ou à leur animal de compagnie, frères et sœurs alors qu’ils sont partis à l’école.

Ce que vous pouvez faire si votre enfant refuse de retourner à l’école ?

Vérifier toute possibilité de maladie réelle. Si votre enfant se plaint de symptômes physiques, prenez-le au sérieux et amenez-le chez le médecin. Ne partez pas de principe qu’il n’y a rien de problématique et que votre enfant imagine, simule.

Ayez une règle claire dans votre foyer à propos de ce qui est une maladie qui permet à l’enfant de rester à la maison et ne pas aller à l’école ; fièvre, grippe…, mais pas un coup de froid, un mal de tête ou des douleurs à l’estomac. S’ils sont réellement malades, l’école va rapidement vous contacter pour que vous repreniez votre enfant.

Soyez sûr que votre enfant a assez de sommeil. Les enfants entre 6 et 12 ans ont besoin de 9 heures de sommeil la nuit. Votre enfant devrait aller au lit sans gadget ni électronique quand vous lui dites et non quand il choisit.

Communiquez. Parlez à votre enfant pour savoir ce qui le dérange et essayez de trouver l’origine de tous soucis. Vous devez préparer un plan qui inclue le retour à l’école et vous devez être clair sur le fait que c’est ce qui va arriver, mais en même temps soyez très attentif à ce que dit votre enfant. Souvenez-vous que votre enfant n’est pas toujours capable de mettre des mots sur ce qui ne va pas, mais vous devez le soutenir de votre mieux.

Cherchez des preuves de ce que ce problème est exactement. Cela est très important si votre enfant ne communique pas clairement avec vous sur ses soucis.

Pas de sermon ! Cela n’aide pas d’avoir de longues disputes. Il est possible que votre enfant ait juste besoin d’une grande attention et si les sermons deviennent fréquents, le refus de l’école va grandir.

Parlez aux professeurs. Bien souvent, les professeurs sont les mieux placés pour savoir ce qui se passe avec votre enfant à l’école. Vous allez aussi avoir besoin d’alerter l’école sur le fait qu’il y a un souci et que vous vous faites du souci en tant que parents et que vous voulez résoudre cette situation.

Aussi, il ne faut pas être trop autoritaire. Ne supposez pas directement que le professeur ou l’école est la cause. Il y a énormément de cas de harcèlement scolaire qui ne se voient pas sauf avec un bon travail avec l’enfant. Vous allez montrer le souci à l’école et ils seront reconnaissants.

Rester à la maison n’est pas la solution. Faites savoir à votre enfant que s’il reste à la maison, cela ne sera pas du loisir. S’il est malade, il a besoin de se reposer au lit, sans télévision ni jeux et pas d’attention supplémentaire de votre part. Être à la maison en dehors des vacances ne devrait pas être attirant pour votre enfant.

Si l’anxiété est tellement forte que votre enfant doit rester éloigné de l’école ; créez un environnement d’apprentissage. Il aura besoin de s’asseoir à un bureau et travailler. S’il n’est pas malade, votre enfant ne devrait pas être autorisé à dormir. Si vous travaillez, essayez d’enrôler un ami qui ne travaille pas ou en retraite, un voisin, ou proche pour vous aider avec cette situation.

Soyez calme, offrez soutien en étant ferme.

Partager
Marie Pure

Autres articles


proteine

Optimisez vos apports protéinés !

Il est important de favoriser la prise de protéines à certains moments de la journée. Venez en apprendre plus sur les raisons de cela !

Lire l’article entier

maladies mentales

Une trop mauvaise prise en charge des maladies mentales !

Même s’il existe encore beaucoup de personnes qui ne connaissent pas vraiment ce qu’est la maladie mentale, on commence malgré tout à voir une évolution positive bien que timide sur la reconnaissance et l’acceptation de la maladie mentale...

Lire l’article entier

omega 3

Facilitez le sevrage du tabac avec les omégas 3 !

Il est difficile d’arrêter de fumer et il est important pour cela d’essayer de mettre toutes les chances de son côté. Certaines études qui ont été menées par les chercheurs de l’université d’Haïfa en Israël montreraient que les compléments alimentaires qui seraient riches en acides gras de type omégas 3 auraient un rôle dans la réduction des envies de nicotine.

Lire l’article entier

goede-voornemens

Une nouvelle année, un nouveau « moi »

Pourquoi ne pas se forcer à faire un changement dans votre vie ? Voici nos astuces sur les moyens de tenir vos résolutions de la nouvelle année !

Lire l’article entier

Lâcher prise

Cinq astuces pour laisser aller le passé !

Chaque personne va avoir son lot de blessures, car aucun adulte ou adolescent n’est en vie aujourd’hui sans avoir eu une certaine quantité de douleurs émotionnelles. Cela fait souffrir, on ne peut pas le nier ? 

Lire l’article entier

telomere

Quatre aliments pouvant diminuer votre espérance de vie.

Tout le monde voudrait savoir comment on peut faire afin de pouvoir vivre plus longtemps. Personne ne sait exactement comment il se fait que certaines personnes dépassent les 100 ans...

Lire l’article entier

personnes anxieuses

La vérité sur la vie des personnes anxieuses

Un psychologue clinicien spécialiste de l’anxiété et des troubles liés à ce problème de l’université de Boston expliquent qu’il existe des stigmates qui ont été créés par la société pour les personnes atteintes d’anxiété.

Lire l’article entier

lionel-messi

Les fleurs de Bach, le secret de Lionel Messi !

Les fleurs de Bach sont une forme de médication qui devient de plus en plus populaire et qui offre de très grands résultats qui sont reconnus par les plus grands.

Lire l’article entier

arrêter de fumer

Faut-il arrêter de fumer d’un coup ou progressivement ?

Il existe deux écoles de pensée sur le fait d’arrêter de fumer. Certaines personnes pensent qu’il est préférable d’arrêter de fumer brutalement, car diminuer de manière progressive la consommation des cigarettes laisserait une tentation trop grande... 

Lire l’article entier

Productivité VS Inaccessibilité.

Productivité VS Inaccessibilité.

Le XXIe siècle est arrivé avec beaucoup de bonnes choses pour pouvoir augmenter notre productivité au travail, mais certaines de ces évolutions peuvent être négatives, car utilisées à outrance. 

Lire l’article entier

Un conseil personnalisé pour votre problème ?

Vous n’êtes pas sûr(e) de la fleur de Bach pour vous aider ? Contactez Tom pour des conseils personnalisés gratuits.

tom vermeersch
Tom Vermeersch

Demandez conseil, sans obligation d'achat

Non merci, je trouverai moi-même